Aïkido Club de Masevaux

Morihei Ueshiba, fondateur de l'Aïkido

Le Dojo

Le dojo est le lieu où se pratique la voie de Bouddha, le Bouddhisme. Par analogie, l'endroit oщù se pratique (shugyo), la voie de Bu (Budo) s’appelle dojo.
L'idéogramme shu, est composé des éléments "blanc" et "ailes". Les "ailes" montrent le mouvement répété des ailes de l'oiseau qui permet de prendre son envol et donne l'image de répétition, d’apprentissage, d'étude, de maîtrise.
Le "blanc" ajoutant l'idée de la clarté représente а l'origine le blanc caché а l'intérieur du gland.
Shugyo ne veut pas seulement dire exercice ou entraînement, développement de la personnalité, art de vivre noblement... Le dojo n'est donc pas uniquement un gymnase et revêt une dimension supérieure. C'est pourquoi, depuis les temps les plus reculés on trouve un autel dans les dojos du Japon, au kamiza.

Dans le dojo, l'homme qui s'adonne aux arts martiaux pratique une purification profonde, pour affirmer sa personnalité de guerrier, ses capacités, son esprit, son courage, sa force d'âme. C'est pourquoi l'on doit dans le dojo, rencontrer la courtoisie, la politesse, la bonne tenue et observer les règles de bonnes manières. En entrant dans le dojo, il faut se découvrir, ôter ses chaussures, avoir une attitude respectueuse, le corps droit et orienter ses pensées vers la pureté, la lumière. Dans le dojo, il faut toujours être propre, respecter l'étiquette reichiki, tenir des propos corrects, être digne, éviter de parler а haute voix ? Les spectateurs doivent observer la même attitude.

Le keikogi, le hakama ne doivent en aucune manière indisposer les autres. Le dojo doit être aéré, les tatamis bien calés pour éviter les accidents. Tout ceci est important.

Normalement les pratiquants cherchent а arriver plus tôt que quiconque afin de nettoyer et ranger le dojo ; il en est de même après l'exercice. Ce nettoyage ne concerne pas seulement le dojo lui-même, mais aussi le pratiquant qui, par ce geste, procède а un nettoyage en profondeur de son être. Ce qui signifie que, même si le dojo paraоt propre, il faut pourtant le nettoyer encore et encore.



L'équipement

Au début, lors de vos premières séances, vous pouvez venir pratiquer l’aïkido en tenue de sport (jogging, tee-shirt). Par la suite la tenue consiste en un kimono blanc, ceinture et Zorri (claquettes pour aller du vestiaire au tatami).

Cette tenue se nomme en japonais le Keikogi : Keiko signifie « entraînement » et Gi « costume ».

Plus tard, lorsque vous aurez passé votre 2ème Kyu, vous porterez le Hakama (toujours avec la ceinture blanche). Il en existe aussi pour les enfants.

La pratique consiste en un travail а deux partenaires, à mains-nues mais également avec les Armes.


Les armes

Le bokken
Sabre en bois mesurant 102 cm pour les adultes, plus petit pour les enfants.

Le tanto
Couteau en bois.

le Jo
Bâton en bois mesurant 128cm pour les adultes, plus court pour les enfants.



L'attitude

En pratique, l’aïkido plaira, de par son aspect philosophique et malgré tout sportif, а tous ceux et celles qui ont envie de bouger tout en apprenant un art martial non-violent et respectueux d’autrui en toute situation.

L’aïkido ne connaît pas de compétition, pas de catégories, la pratique est mixte et convient а tout le monde. Il n’y a pas d’âge pour commencer et les aïkidokas progressent а leur rythme.

L’épanouissement personnel tant physique que mental, est un atout non négligeable que les professeurs s’attachent à développer chez chacun de leurs élèves.

Pour vous apportez quelques précisions sur le déroulement des entraînements, nous pouvons vous parler des règles établies il y a bien longtemps au Japon. Ces règles nous les suivons sur tous les tatamis et dans tous les pays du Monde…

REI - SHIKI (MT Shewan) Le cérémonial

Le cérémonial est nécessaire et essentiel dans tous les arts martiaux car il permet а l’élève d’apprendre avant d’avoir pris conscience de la finalité de son travail. En Budo (techniques martiales) il a différents buts :
- il enseigne les règles permettant un comportement empreint de respect et de politesse envers autrui ;
- il apprend ensuite а l’élève а se conduire avec un maximum de sécurité face а une attaque imprévisible, par exemple а ne jamais passer, pour entrer dans le Dojo, devant une ligne de pratiquants assis en seiza ! En marchant derrière eux, il n s’expose pas а une attaque subite.
- Il permet au pratiquant а « connaître sa place » en évaluant les distances entre lui et les autres, mais aussi entre lui et les objets afin de conserver en toute situation une marge de sécurité suffisante.

Le Rei Shiki nous habitue а certaines précautions qui plus tard, а force d’entraînement, doivent devenir instinctives а l’instar d’un combat réel.

Le cérémonial aide enfin а se calmer et а se forger un mental au cours de l’entraînement. Il symbolise donc la purification au cours de l’entraînement ; de ce fait il symbolise la purification intérieure de l’élève.

Il peut, selon les écoles, varier dans les détails mais il conserve la même essence dans tous les cas.